Créations 2011 Faune Aphone

Faune Aphone

 

FAUNE APHONE - projet 2015

«Les obstacles à la protection de l'animal sont de plusieurs ordres : économiques, financiers, mais aussi symboliques. L'inscription de l'exploitation de l'animal dans des traditions culturelles en fait en quelque sorte une donnée anthropologique fondamentale. Il y aurait eu un passage progressif d'une utilisation vitale (chasse de survie et autres situations de légitime défense) à des fins de luxe, au fur et à mesure que la mise à mort de l'animal se dépouillait de tout caractère transgressif, puis à des pratiques cruelles purement symboliques. L'humanité aurait-elle cherché, par cet assujettissement à se dessiner une essence bien distincte de l'animalité ?»
Extrait de : La protection de l'animal / Florence Burgat  (philosophe, directeur de recherche à l’INRA)


 

La compagnie place au cœur de son prochain spectacle une réflexion  sur les  rapports entre les humains et les autres espèces vivantes : Essentiellement inspirée de travaux d’éthologues et  de philosophes, cette  création abordera l’expansion vertigineuse des activités humaines, ses répercussions sur la faune, certaines réponses trouvées par cette dernière, mais aussi la barbarie envers les animaux.
Ce projet milite non pas pour un traitement similaire des hommes et des animaux non-humains, mais pour changer notre façon de percevoir et de traiter ces derniers.




Faune aphone agneau v2 Affiche 1024x1448
Illustration: Cyber D.KA


Nous aspirons à prendre la parole mais aussi à la donner, la faire circuler pour que mûrisse la réflexion, à travers différentes actions permettant la rencontre du public :

 

  • En 2011…
    • présentation de la première partie d’un spectacle tissé de musique live, voix, textes, théâtre d’ombres, danse ; assortie de débats
  • En 2012…
    • création de la seconde partie du spectacle et d’une exposition conçue avec des plasticiens  et des enfants sensibilisés au thème abordé
    • En 2015…
      • création du spectacle au TAPS gare à Strasbourg.

Faune Aphone Teaser from Emilie Roumégous on Vimeo.


 

Faune aphone baleines affiche v4 72dpi

 

Souvent, nous déplorons notre impuissance en apprenant que se passent dans le monde des tortures d’humains, des crimes, des enfermements…
S’agissant des souffrances endurées par les animaux, il ne tient qu’à nous d’y mettre fin : en nous informant et en nous abstenant d’acheter les produits issus de l’exploitation animale. Nous avons pratiquement chaque fois le choix. (Florence Burgat )


Une première séquence a été présentée en mars 2011 au festival GIBOUL’OFF (STRASBOURG), pour tout public à partir de 9 ans :

Constituée de  scènes nocturnes, essentiellement  axée sur les sollicitations de l’ouïe, cette première partie se veut une plongée dans des mondes peuplés de chants et  de vacarme : oiseaux des villes luttant et rusant pour se faire entendre, smog acoustique généré par l’activité humaine dans les fonds sous-marins …


Dans le cadre de la réalisation de « FAUNE APHONE », projet militant pour la cause animale, nous souhaitons impliquer les enfants dans la réalisation d’une exposition de leurs œuvres sur le sujet, ouvrir le débat avec les familles assistant aux représentations, expérimenter lors d’ateliers ouverts à tous, des plongées dans des univers sonores et des textes amenant à l’expression dansée et à la réflexion

Illustration: Cyber D.KA
 

Quelques-uns des auteurs et chercheurs dont les  travaux nous ont intéressés…

JEAN CHRISTOPHE BAILLY              « le parti pris des animaux »

FLORENCE BURGAT                           « Liberté et inquiétude de la vie animale »
                                                 « une autre existence- La condition animale »

ROBERT DELORS                                « les animaux ont une histoire »

VINCIANE DESPRET                           « Quand le loup habitera avec l’agneau »
                                                 « Que diraient les animaux si... on leur posait les bonnes questions ? »

JEAN –LOUIS HARTENBERGER       « Nous, les mammifères »

ANDREW LINZEY                                « théologie animale »

KARIN LOU MATIGNON                      « à l’écoute du monde sauvage »

ROBERT PASTOUREAU                       « le cochon, ce cousin mal aimé »

THOMAS PFEIFFER                            « Alsace, le retour du loup »

PATRICE ROUGET                               « la violence de l’humanisme »

JEAN- BABTISTE JEANGENE VILMER  « éthique animale »


A découvrir AUSSI :

Le photographe animalier GASTON LACOMBE

L’association ONE VOICE  

La Fondation Droit Animal, éthique et sciences - LFDA

Les travaux de Jean François Mâche, zoomusicologue


 

Remerciements

La compagnie tient à remercier les 50 « Kissbankers » qui ont encouragés et soutenus la création de FAUNE APHONE via le financement participatif: Juliette CHAMBE, Paul DOS SANTOS ; Josiane FERRY DEMAS ; Alicia FEST ; Isabelle HEIDT-COQUARD ; Jean- Claude ;KarOlive ; Marie Josée KAHN ;Louisa et Helga LESCURE ;Brigitte MARLIER ; MIQUETTE ; Hélène SEEGMULLER ; SROZEL ; Catherine STAAD ; WALLY et tous les autres, « gentils soutiens anonymes » qui ont contribué à cette réalisation grâce à leurs dons.
 
Pour leurs coups de mains  précieux et amicaux : Merci à Olivier Fuchs pour son aide technique, et à Colombine, Laurent, Mariette, Olivier.
 
Pour l’accueil des répétitions : nous remercions l’Espace Malraux de Geispolsheim et Laura Mahé, l’Espace Culturel de Vendenheim, la Fabrique de Théâtre (Ville de Strasbourg) et le Taps / Théâtre Actuel et Public de Strasbourg



 


Nous envisageons une résidence artistique en un lieu propice à la fois à l’introspection et aux rencontres, autour de ces axes :

Création musicale, écriture, ateliers tout public, performance de fin de résidence

 

 

 

 

Voici quelques exemples d’actions de longue durée menées par K.Groutsch et des musiciens:

 

De 1998 à 2007 :

 

  • coordination et écriture d’un spectacle pluridisciplinaire avec les collégiens de Cronenbourg (Strasbourg), échafaudé grâce à 9 mois d’ateliers hebdomadaires, en tandem avec un professeur.

2005 et 2006 :

  • Présentation de la pièce TABLE HAUTE, MAREE BASSE à l’école maternelle « La Providence » (57) suivi d’un atelier d’éveil « danse et comptines » mené avec les différentes classes

de 2005 à 2009 :

  • collaboration avec l’Afpra  (Mulhouse) et le réseau d’écoles du Sundgau
  • débats et ateliers théâtre/danse mensuels avec  165 enfants âgés de 9 à 11 ans

 

Escale112 500x335
Photo : Sylviane STEHLY

 


En 2009 et 2010 :

 

  • Ateliers d’expression artistiques menés au sein d’écoles primaires haut-rhinoises avec la chorégraphe CATHERINE DREYFUS (ACT2 Cie), qui y puise les matières premières de sa prochaine création.
  • Atelier de danse pour personnes en fauteuils au Centre de Réadaptation de Mulhouse, avec à la clef, un  spectacle et une rencontre du personnel soignant au sein de l’établissement